Jean-Pierre Pourtois et Huguette Desmet

Psychopathologie : troubles, suicides…

La maltraitance, une pathologie de l'idéal (1117)

La maltraitance infantile, passive ou active, sur fond de violence intrafamiliale constitue l’une des grandes inquiétudes de la société contemporaine. Depuis les années 70, les travaux menés dans le domaine sont de plus en plus rigoureux et proposent un champ de définitions dynamiques. Des modèles explicatifs, recherchant les facteurs de risque de maltraitance, foisonnent aujourd’hui.
Le séminaire proposera de dresser un aperçu de différents modèles explicatifs. Des modèles endogènes qui, par définition, situent à l’intérieur de l’individu l’explication des comportements violents seront distingués des modèles exogènes qui font appel à des facteurs externes pour expliquer les faits de maltraitance. De chaque modèle seront alors dégagés les facteurs de présage de maltraitance.
En fin de compte, un bilan de l’ensemble des facteurs de risque relevés par les différentes approches sera réalisé et une grille d’évaluation reprenant la totalité des éléments susceptibles de favoriser l’occurrence de comportements violents sera proposée. Il sera aussi intéressant de placer en perspective le modèle des douze besoins psychosociaux (Pourtois et Desmet, 2004) avec les apports des modèles explicatifs de la maltraitance afin de fixer une base à un programme de prévention de la maltraitance.

Extrait de la vidéo