Jean-Pierre Pourtois

Recherche en Sciences humaines

Epistémologie et méthodologie de la recherche en Sciences humaines – Cours à Rouen (octobre 2011)

Le présent document est un cours qui a été enregistré à l’Université de Rouen devant un groupe d’étudiants amenés à réaliser une recherche dans le cadre d’un mémoire ou d’une thèse doctorale. Il a pour but d’aider tout chercheur en Sciences humaines dans l’élaboration d’une recherche et de lui permettre de défendre sa position avec justesse face aux questions des lecteurs (par exemple, des membres du jury).


Après une introduction sur l’évolution des Sciences, le cours s’appuie sur un schéma présentant les diverses étapes à suivre pour réaliser une recherche. J.-P. Pourtois les explicite et les illustre abondamment. Comment construire un objet de recherche ? Quelle est la problématique ? Quelle posture épistémique adopter ? Comment réaliser une revue de la littérature ? Qu’est-ce qu’une hypothèse ? Quel type de données recueillir ? Auprès de qui ? Comment les traiter ? Etc. Toute recherche est une création qui implique de constamment mobiliser le doute méthodique.

 

Lire la suite...

Godart Frédéric

Intervention psychologique

Introduction à la psychogénéalogie et à l'intégration transgénérationnelle

« Pourquoi toujours le même type d’homme dans ma vie ? Pourquoi de génération en génération on est ruiné dans cette famille ? Pourquoi ces maladies à répétition chez tous les garçons côté paternel ? Comment l’inconscient d’un enfant peut-il être impacté par ses ancêtres ?». La psychanalyse transgénérationnelle peut proposer une réponse à ces questions.

Un nombre croissant d’écoles thérapeutiques reconnaissent l’importance de ce « transgénérationnel » dans leurs cures ; d’autres le balaient d’un revers de la main. Cela pose donc débat.

Cette approche, en plus de l’histoire du sujet, prend en compte l’héritage de l’histoire familiale et l’aspect culturel. Elle recherche des incohérences, des non-dits, des secrets, des faits marquants. Elle recherche des liens inconscients sur au minimum quatre générations.

Son but est de permettre au sujet d’intégrer toutes ces découvertes, les histoires refoulées, déniées, oubliées dont il a hérité de ses parents, eux-mêmes les ayant peut-être héritées de leurs parents. Il convient parfois de « décrypter» nos ancêtres pour ensuite les replacer dans leurs cryptes. Une fois cette intégration réalisée, l’individu peut enfin advenir comme sujet en libérant le présent de ce passé qui l’encombre et en acquérant une meilleure connaissance de lui.

 

Lire la suite...